RN88 : stop à l’intimidation des opposants !

Communiqué de Presse
Mercredi 5 octobre 2022

RN88 : stop à l’intimidation des opposants !

Ce mercredi 5 octobre 2022 à Saint-Etienne-Lardeyrol, une trentaine de militant·es du collectif « La Lutte des Sucs » organisait une action symbolique et pacifique pour tenter de ralentir le chantier de contournement de la RN88 en Haute-Loire. Ce projet, porté par Laurent Wauquiez et sous perfusion financière du conseil régional, va amener la destruction de 140 hectares de nature et de terres cultivables pour 3 minutes de temps de trajet gagné. 

Cette action est légitime : les travaux ont repris alors qu’un jugement est encore en  cours, alors que le conseil régional n’a pas acquis les terrains nécessaires et que les mesures compensatoires sont loin d’être réunies.

Or, nous avons appris ce soir que trois personnes avaient été interpellées et placées en garde-à-vue depuis 16h suite à cette action non-violente, dont Renaud DAUMAS, conseiller régional écologiste de Haute-Loire

Dans un communiqué, le Préfet de Haute-Loire avance un « délit d’entrave au travail » et juge bon de rappeler spécifiquement un des risques encourus : « l’interdiction des droits civiques ». Nous dénonçons vivement cette intimidation politique envers un élu, opposant du projet sur le terrain comme au conseil régional, en vue de le faire taire. 

Fabienne Grébert, présidente du groupe, déclare : « Nous transmettons tout notre soutien à Renaud Daumas et au collectif. Le président de Région et le Préfet sont main dans la main pour museler l’opposition régionale sur ce dossier. Tant que les recours ne sont pas épuisés, ces travaux devraient être à l’arrêt ! »

Myriam Laïdouni-Denis, conseillère régionale et porteuse de deux recours administratifs contre le projet ajoute : « Le projet de déviation de la RN88 piétine le droit environnemental. Les recours déposés par notre groupe comme par les associations ne sont pas encore jugés : dès lors quel autre moyen existe-t-il pour sauver 140 hectares de zones naturelles  que tenter de stopper pacifiquement les travaux ? »

Notre groupe demande la suspension du projet, la libération immédiate des trois gardés à vue et s’associe à l’appel du collectif « La Lutte des Sucs » pour dénoncer la réaction démesurée de la Préfecture : rendez-vous est donné ce jeudi 6 octobre à 10h devant la préfecture de Haute-Loire au Puy-en-Velay. 

Garde à vue levée

Après 22h en garde-à-vue, Renaud Daumas et ses deux camarades de lutte sont sortis libres !

Aussitôt libre, aussitôt en lutte aux côtés de La lutte des sucs contre ce grand projet inutile de Laurent Wauquiez, projet de plusieurs centaines de millions d’euros, qui bétonne 140 hectares de nature et terres nourricières en Haute-Loire pour gagner 3 minutes.

Aucune intimidation ne changera notre détermination : #RN88 c’est toujours non !

3 réflexions sur “RN88 : stop à l’intimidation des opposants !”

  1. La crise énergétique qui va obliger
    le Gouvernement a faire du renouvelable a une cadence enfin accélérée va aussi permettre au betonneurs d’enjamber les procédures.
    Et puis il y a aussi un dicton sans doute un peu populiste (?) ” un rond point, un pot de vin…”
    Bref nous allons assister au délitement de ce qui reste de nos démocraties post GJ , post loi securite liberté, post Covid…
    Bon courage aux embastillés !

  2. EELV doit interpeller le Ministre de l’intérieur pour obtenir des explications quant aux pratiques scandaleuses des autorités dans le bâillonnement de l’expression démocratique! Et elle doit agir pour protéger ses élus.

  3. Et si les travaux étaient stoppés par décision de justice défavorable suite aux recours ,ça fera comme en Dordogne à Beynav,ou on a des piles de pont…..sans pont ! Avec l’obligation de remettre le site en état : ça coûte un pognon de dingue pour des projets pharaoniques et ….inutiles( ou plutôt, mal pensés!)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page