Intervention de Maxime Meyer – Procédure de modification du SRADDET

« Ne vous inquiétez pas pour le SRADDET, la région fera le minimum ! »

L’opportunité d’un schéma global offre pourtant la possibilité de faire le lien entre aménagement du territoire, habitat, infrastructure de transport, climat air, énergie, biodiversité ou encore déchets.

Or, ce schéma dont l’importance est majeure pour l’avenir de notre région se limite trop souvent à être une juxtaposition d’objectifs et de règles, sans vision régionale. C’est une déclaration d’intention, le révélateur d’une schizophrénie entre les objectifs et la réalité de terrain. 

Dans la réalité, les terres agricoles et naturelles continuent d’être grignotées, et ce sont les collectifs et les associations qui sont sur le terrain pour défendre nos biens communs à la place de la région. Dans la réalité, la région finance toujours des routes et des autoroutes, des retenues collinaires et soutient l’implantation de zones d’activités et commerciales. Dans la réalité, les sols continuent d’être imperméabilisés et on continue de construire des incinérateurs. 

Nous pouvons donc nous réjouir que la loi vous oblige à intégrer des éléments réglementaires pour le rendre plus ambitieux. 

Avec ces modifications, nous pourrons peut-être espérer réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 30% en 2030 car, rappelons-le, elles ont baissé de seulement 2% sur les 5 dernières années. 

Nous pourrons peut-être aussi accompagner la séquence ERC – Eviter, Réduire, Compenser – pour atteindre l’objectif de Zéro artificialisation nette en 2050. 

Nous pourrons peut-être espérer que le dérèglement climatique inarrêtable, la remise en question de nos modes de vies et de nos capacités de résilience, soient enfin des enjeux reconnus de notre collectivité. 

Encore faudrait-il pour cela mener une vraie concertation auprès de tous les habitantes et habitants de notre région, car le monde et les aspirations ont bien changé depuis 2019.

Nous présenterons donc 3 amendements avec l’espoir que vous ne fassiez pas simplement le minimum. 

1 réflexion sur “Intervention de Maxime Meyer – Procédure de modification du SRADDET”

  1. Bonjour.
    Je vis à Chilhac, petit village historique, classé, préhistorique, petite cité de caractère dont l’architecture remonte à 1200 après jésus christ.
    M’a maison est enclavée et mitoyenne de toutes parts sauf 1 mur de 2metres donnant sur une cour intérieure occulte.

    En Août 2021, j’ai installé une pompe à chaleur nouvelle génération, dans cette cour, à l’abri de tout regard.

    Une voisine contiguë qui a appris que j’avais une pompe à chaleur, s’est plainte du  » bruit de cette pompe », au maire du village.
    Celui ci, se basant sur les conditions d’installation prévues par la loi ( que j’ignorais totalement) / distance des voisins + nuisances / me met la pression pour que je demonte le matériel extérieur.
    Au vu de cette situation, j’ai pris contact avec l’association que choisir.
    Pour conseils.
    Je suis dans une IMPASSE !
    Probablement je serai contrainte de démonter mon matériel, et de revenir au chauffage au bois et au fioul.
    Tant pis pour les émissions de co2 dans mon cher petit village Havre de paix.
    Cest pourquoi, afin de résoudre ce dilemme, j’ai besoin du soutien d’un élu écologiste.
    Je vous remercie.
    Madame Landoz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page