Question orale portée par Florence CERBAÏ : Natura 2000 : quels financements après le renoncement aux fonds européens ?

Intervention de Florence CERBAÏ

Monsieur le Président, 

Nous fêtons cette année les 30 ans de Natura 2000 et vous venez de renoncer aux fonds européens FEADER pour protéger ces zones !

C’est ici, dans l’annexe financière du plan stratégique national de la PAC!  Avec 12% du territoire en natura 2000, imaginez la stupéfaction des élus locaux, quand ils apprennent au détour d’une note ou d’une conversation, qu’ils n’ont plus les moyens de leur politique de protection de la nature, plus les moyens de favoriser les activités humaines en harmonie avec l’environnement : agroécologie, pastoralisme, tourisme  diffus….

J’ai ici une motion des élus du Pays des Vans en Cévennes qui gèrent 4 sites Natura 2000 et sont inquiets Ils comptent sur vous pour les aider à les protéger. ils ne sont pas les seuls! Il y a 266 sites Natura 2000 dans la région, vous vous apprêtez à faire 266 sacrifices de sites remarquables.

Vous supprimez des centaines de milliers d’euros, des centaines d’emplois pour protéger la nature, des emplois utiles, en zone rurale, là où chaque emploi compte ! Sans faire aucune communication sur le sujet! Peut-être parce que vous savez, qu’y compris dans votre famille politique, la décision fait grincer des dents

La Région est désormais cheffe de file pour la biodiversité, elle ne peut simplement abandonner sa mission.

Près de 1200 espèces sont menacées d’extinction dans notre Région! Certains écosystèmes, perturbés, peinent à rendre les services qu’ils nous offraient jusqu’au présent. Nous vivons la 6e extinction des espèces, et vous détournez le regard ! Avec cette décision, vous allez à rebours de l’histoire.

Mais nous savons pourquoi vous faites ce choix et ce n’est pas responsable: les associations de protection de la nature, qui interviennent sur Natura 2000, sont aussi celles qui s’opposent à vos projets d’artificialisation, comme la RN88. En asséchant leur financement assurer la tranquillité de ceux qui veulent artificialiser toujours plus dans nos zones naturelles remarquables :  près des stations de ski dans Alpes ou sur le plateau, près des Sucs !

Sans le FEADER, comment allez-vous désormais financer la protection des zones Natura 2000 ? Vers quelles politiques allez-vous flécher ces fonds jusqu’ici consacrés à la biodiversité ? 

Sans gages sérieux sur la protection de la biodiversité, nous nous réservons le droit d’écrire à la commission européenne pour lancer l’alerte sur ce PSN peu équilibré!

1 réflexion sur “Question orale portée par Florence CERBAÏ : Natura 2000 : quels financements après le renoncement aux fonds européens ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page