25 mai : Journée mondiale de la loutre !

Le 25 mai, c’est la journée mondiale de la loutre ! Il existe 13 espèces et 8 genres de loutres, mais une seule en Europe.

La loutre d’Europe est un animal semi-aquatique nocturne de la famille des mustélidés (comme les blaireaux, putois, fouines, belettes et martres). Elle est essentiellement piscivore.

La loutre vit souvent seule dans une catiche, entre les racines des arbres des berges des cours d’eau ou dans d’autres cavités. Ses petits s’appellent des loutrons.

La présence de la loutre est un bioindicateur de la pureté de l’eau : impossible pour cette espèce de vivre dans une eau trop polluée.

De « nuisible » à protégé  

En France, la loutre d’Europe est passé d’espèce « nuisible » à espèce protégée (arrêté de protection en 1981 ; chasse interdite depuis 1972).   Elle était auparavant chassée pour sa fourrure mais aussi sa graisse, et était victime de la pollution de l’eau et des piégeages (pour sa concurrence avec les pêcheurs).   Elle est considérée comme « quasi menacée » par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).  

Un lent retour dans nos rivières

La loutre avait quasiment disparu à la fin du XXe siècle en France (moins de 1000 individus).   L’action des associations de protection de la nature a permis à la loutre de reconquérir des territoires en Bretagne, dans le Massif central.   Dans notre région, la loutre est présente dans la Loire, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme et le Cantal et colonise progressivement les cours d’eau des départements voisins. Elles ont été vues dans la Brévenne, à quelques kilomètres de Lyon, et même ponctuellement le Rhône !

Que devrait faire une région pour protéger la loutre et accompagner son retour dans notre région ?

  • Protéger les zones humides et renaturer les berges des cours d’eau qui ont été bétonnées ;
  • Dépolluer les cours d’eau, et accompagner les agriculteurs vers la fin des pesticides ;
  • Aménager les bords de routes pour permettre les traversées (loutroducs) ;
  • Rétablir les subventions aux associations environnementales qui mènent des actions de protection de la biodiversité ;
  • Mettre en œuvre les mesures préconisées dans le plan d’action en faveur de la loutre et sa déclinaison territoriale en AuRA (2019-2028), animée par la LPO. 

Plus d’infos sur la loutre d’Europe :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page