Intervention de Grégoire Verrière sur le projet régional pour Gergovie

Monsieur le Président, mes chers collègues, 

Toutes celles et ceux qui ont eu le chance de se rendre sur le plateau de Gergovie, ont pu bien évidemment profiter de la beauté naturelle de ce plateau et des paysages environnants. Mais plus que ça encore, on y ressent forcément la force et le poids de l’histoire. 

Gergovie est effectivement un lieu important dans l’histoire de France, tant grâce à la bataille de Gergovie menée par Vercingétorix et un ensemble de tribus gauloises contre Jules César que par ces Françaises et ces Français qui sont venu.es s’y organiser pour résister à l’occupation nazie. Gergovie mérite donc bien qu’on lui accorde un projet à la hauteur de sa richesse culturelle, naturelle et historique.

Nous voterons POUR ce rapport. Néanmoins, le groupe des écologistes souhaite évoquer avec vous, Monsieur le Président, quelques alertes et vous proposer quelques modifications. 

Notre première alerte, c’est de ne pas réduire Gergovie à une bataille, ni de tordre l’Histoire pour l’intégrer au “récit national” souvent assez loin du travail des historiennes et historiens. Ne réécrivons pas le passé pour servir les idéologies du présent. Profitons de ce projet pour mettre en avant la diversité de notre nation qui s’est nourrie des Gaulois dans toute la diversité et complexité des différents peuples, des Romains, des Celtes, des Francs, des Germains, des Vikings, des Piémontais, des Espagnols, des Algériens, des Chinois et se grandit encore aujourd’hui de son ouverture sur le monde. N’oublions pas que Gergovie était avant tout la capitale antique des Arvernes. Une place forte dans laquelle vivaient plusieurs milliers de personnes et qui était, comme toute capitale, un carrefour commercial et culturel.

Notre deuxième alerte, pour des raisons démocratiques évidentes et parce que l’ambition donnée au projet de Gergovie est importante, il nous semble nécessaire de ne pas donner toute la délégation à la commission permanente et de pouvoir continuer à débattre sereinement de la mise en oeuvre du projet, notamment de la construction, du fonctionnement et du financement du groupement d’intérêt public en assemblée plénière. Un amendement que nous pensons consensuel vous sera présenté en ce sens.

Pour rentrer un peu plus dans le détail, nous pensons que la gouvernance du GIP peut être élargie aux différents usagers du site de Gergovie sous forme de collèges supplémentaires. Les habitantes et habitants de la commune en premier lieu ou encore les personnes qui visitent et se promènent régulièrement sur les lieux. Mais également les chercheurs, chercheuses, historiennes, historiens, archéologues qui, par leurs connaissances aiguisées, permettraient d’apporter une plus-value certaine au projet. 

La richesse du patrimoine puydômois liée à l’âge du fer est certaine et il nous semble primordial d’associer à cette “ambition pour Gergovie” l’ensemble des actrices et acteurs qui contribuent à la recherche et à la diffusion du patrimoine et de l’histoire de cette période (musée Bargoin, musée de la céramique à Lezoux, l’université Clermont-Auvergne). L’élargissement de la gouvernance serait à nos yeux et, je pense que ça peut l’être pour tout le monde ici, un exercice démocratique intéressant au service de l’intérêt du site de Gergovie, de notre patrimoine historique et de toutes les personnes qui auront le plaisir de s’y rendre. C’est également le sens de notre amendement pour garantir la pluralité de la représentation régionale dans ce futur GIP. 

Enfin, et cela est très bien mentionné dans le rapport, les pelouses des versants du plateau sont protégées en tant que zone Natura 2000. Cela nécessite de réfléchir à des aménagements qui, non seulement ne dégraderont pas la biodiversité du plateau, mais qui à l’inverse pourront la favoriser afin de faire de Gergovie, non pas un petit parc d’attraction, mais un site exceptionnel, tant par son histoire et sa richesse archéologique que par sa vitalité écologique.

C’est le sens d’un deuxième amendement, toujours constructif, que nous allons vous présenter.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Retour haut de page