Rentrée scolaire : pour préparer l’avenir et faire face à l’explosion des coûts de l’énergie, l’austérité doit prendre fin pour les lycées de notre région !

Communiqué de Presse, Mercredi 31 août 2022

Rentrée scolaire : pour préparer l’avenir et faire face à l’explosion des coûts de l’énergie, l’austérité doit prendre fin pour les lycées de notre région !

Le jeudi 1er septembre marque une nouvelle rentrée scolaire. Notre groupe tient tout d’abord à souhaiter une bonne rentrée aux plus de 290 000 lycéennes et lycéens de la région ainsi qu’à l’ensemble de la communauté éducative, notamment les agents et agentes du conseil régional à l’œuvre dans les lycées. 

Cette rentrée se déroule une nouvelle fois dans des conditions précaires en Auvergne-Rhône-Alpes, qu’il s’agisse de l’état des établissements, des conditions de travail des agents ou des transports scolaires, faute de volonté politique et de moyens suffisants. 

Lors de l’assemblée plénière du conseil régional du juin, nous avions interpellé l’exécutif sur la nécessité de procéder à une rénovation énergétique et à la végétalisation des bâtiments afin de faire face aux épisodes de canicule qui dégradent les conditions d’études et de travail. Le mois de septembre est désormais également touché par des épisodes caniculaires. Dans sa réponse, l’exécutif nous a indiqué qu’un marché global de performance énergétique serait mis en œuvre en 2025. L’urgence climatique n’est pas arrivée aux oreilles de Laurent Wauquiez : nous appelons à agir dès cette rentrée pour rénover et adapter les bâtiments aux effets du changement climatique. 

Alors que Laurent Wauquiez assume de consacrer une part importante du budget des lycées au fonctionnement des lycées privés, que la rénovation des établissements publics semblent se faire selon une cartographie politique clientéliste et que la rénovation énergétique n’est pas indiquée comme une priorité, les écologistes réclament la mise en place d’une véritable plan de rénovation des lycées publics pour les adapter aux effets du dérèglement climatique.

Cette politique est d’autant plus urgente que les gestionnaires des lycées font face à l’explosion des charges de viabilisation, liée à la hausse des coûts de l’énergie. Or la Région maintient sa politique d’austérité sur la dotation de fonctionnement des lycées. 

En effet, les lycées de la région sont à la diète depuis 2016 : -15% de budget de fonctionnement dédié aux lycées publics par lycéenne et lycéen depuis l’arrivée au pouvoir de Laurent Wauquiez ! 

Les aides sociales, projets pédagogiques et innovations démocratiques ont été asséchés, les agents manquent et ne sont pas remplacés. Cette politique intenable l’est encore moins alors que le coût de l’énergie explose. Les lycéennes et lycéens de notre région devront-ils venir en classe en couverture de survie cet hiver, car les passoires thermiques non rénovées ne pourront plus être chauffées ? 

La seule réponse de la majorité de Laurent Wauquiez a été d’avancer en juin au lieu de septembre le versement du solde de la dotation générale de fonctionnement (DGF) des lycées, sans l’augmenter. Un ultime salto pour gagner quelques semaines avant de percuter le mur à pleine vitesse. 

Le groupe Les Écologistes appelle donc l’exécutif régional à prendre ses responsabilités pour assurer des conditions d’études, d’enseignement et de travail dignes dans nos lycées. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page