Philip Morris invité au conseil régional : les victimes du lobby du tabac apprécieront !

Communiqué de presse du 21 septembre 2022

Philip Morris invité au conseil régional : les victimes du lobby du tabac apprécieront !

C’est en recevant l’ordre du jour de la commission « Sécurité » du conseil régional lundi soir que nous avons eu la surprise de découvrir une audition particulière : l’exécutif régional d’Auvergne-Rhône-Alpes ouvre les portes du conseil régional à Philip Morris !

Le chef du « Service Prévention du Commerce Illicite » de Philip Morris France SAS est invité à intervenir ce jeudi 22 septembre à 14h lors d’une audition. Notre groupe dénonce cette décision scandaleuse de l’exécutif de Laurent Wauquiez.  

Si la consommation de cigarettes de contrefaçon est un sujet majeur en France (8 milliards de cigarettes contrefaites consommées par an, soit 15,4% du volume total), ce n’est pas en auditionnant celles et ceux qui ont tout fait pour développer la dépendance au tabac et dépensent des millions d’euros pour améliorer leur image que nous répondrons à cet enjeu. 

Rappelons qu’en France, le tabagisme est la première cause de mortalité prématurée évitable, avec environ 75 000 décès chaque année. En moyenne, un fumeur régulier sur deux meurt prématurément des causes de son tabagisme. Il est donc surprenant, sinon cynique, qu’une commission intitulée “sécurité” auditionne un acteur qui malmène la sécurité sanitaire de la population. 

Confronté à la baisse de consommation de tabac et au marché noir, Philip Morris a lancé en 2017 une « Fondation pour un monde sans fumée », financée à hauteur de plus de 800 millions d’euros sur 12 ans, davantage investis en relations publiques qu’en recherche scientifique. Son but est de lutter contre la contrefaçon (qui constitue un manque à gagner) et de promouvoir les alternatives à la cigarette conventionnelle, comme le tabac chauffé et la cigarette électronique. 

Notre groupe rappelle que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé à ne pas collaborer avec cette organisation de façade de l’industrie du tabac. L’Assemblée générale des Nations Unies a reconnu qu’il existe « un conflit d’intérêts fondamental entre l’industrie du tabac et la santé publique ». Pour leur part, les États Membres de l’OMS ont déclaré que « l’OMS ne collabore pas avec l’industrie du tabac ni avec les acteurs non étatiques qui en défendent les intérêts »

Par ailleurs en matière de lutte contre la contrebande, nous rappelons que le système de traçabilité développé en 2007 par Philip Morris, Codentify, fait lui aussi l’objet de controverse et est dénoncé par l’OMS et le Comité national contre le tabagisme (CNCT). Enfin bien d’autres filières non dangereuses pour la santé sont sujettes à des problématiques de ventes illicites et de contrebande. Cette réflexion aurait toute sa place dans la commission économie du conseil régional.

Pour toutes ces raisons, nous demandons à l’exécutif de Laurent Wauquiez de renoncer à cette invitation et d’organiser une audition en présence d’institutions et d’associations réellement engagées contre le tabagisme et la contrebande. Nous appelons également l’exécutif à organiser une campagne de sensibilisation contre le tabagisme auprès des habitant·es de notre région, et notamment des lycéennes et lycéens. 

La convocation reçue :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page