La délinquance en col blanc n’a pas sa place au conseil régional !

Communiqué de presse du 15 septembre 2022

La délinquance en col blanc n’a pas sa place au conseil régional !

L’enquête préliminaire ouverte en 2020 par le Parquet national financier (PNF) sur la rémunération d’Ange Sitbon et sur les effectifs des collaborateurs de cabinet de Laurent Wauquiez a pris un tournant important mardi 13 septembre. Nous avons pu constater comme de nombreux agents du conseil régional la présence massive d’enquêteurs à l’occasion d’une perquisition qui a duré toute la journée.

En octobre 2019, la Chambre régionale des comptes avait souligné le caractère disproportionné de la rémunération d’Ange Sitbon (9000€ net par mois), proche collaborateur de Laurent Wauquiez et employé comme contractuel dans les services du conseil régional. Suite au signalement d’Anticor – dont nous saluons l’action -, une enquête préliminaire avait été ouverte par le PNF en décembre 2020. 

Un article de Médiacités de septembre 2020 avait également révélé un nombre important de « chargés de missions » qui pourraient être des collaborateurs politiques camouflés dans les services. L’organigramme actuel du conseil régional, consultable sur l’intranet, présente toujours le service « Délégation générale aux collectivités et aux territoires » d’Ange Sitbon, rattaché à la direction des  « Politiques transversales ». Les cinq chargés de missions travaillant dans ce service sont tous par ailleurs élus ou militants Les Républicains ou Jeunes Républicains, avec des fonctions importantes (adjoints, présidents de fédération, etc.). Une coïncidence étonnante. 

Fabienne Grébert, présidente du groupe et conseillère régionale de Haute-Savoie, déclare : « Une perquisition aussi conséquente n’est pas anodine. Le système Wauquiez qui verrouille notre région commence à être exposé au grand jour, du Puy-en-Velay jusqu’à l’hôtel de région. L’opacité, le clientélisme font mal à notre démocratie, elles entretiennent la défiance des citoyens envers leurs élus. Si de telles  pratiques étaient avérées par l’enquête il faudra que la justice y mette un terme ! »

Véronique Vermorel, conseillère régionale de l’Isère ajoute : « La droite régionale ne cesse de donner des leçons sur l’éthique et supprime les aides régionales, y compris l’accès à la cantine, pour toute incivilité. Mais elle est plus silencieuse quand il s’agit de délinquance en col blanc ! ». 

Notre groupe soutient le travail des enquêteurs dans la recherche de la vérité. La justice doit lever tout soupçon de détournement de fonds publics et d’emplois fictifs. À défaut des sanctions exemplaires doivent être prises. 

Revue de presse

Interview de Fabienne Grébert le 14 septembre dans Bonjour Lyon (BFM Lyon) :

Articles de presse :

Le Progrès, 13 septembre : Pourquoi l’hôtel de Région a été perquisitionné ce mardi

Le Progrès, 15 septembre : Perquisition à la Région Auvergne Rhône-Alpes: «Des agents chamboulés»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page