Invasion russe de l’Ukraine : la Région Auvergne-Rhône-Alpes doit cesser immédiatement tout partenariat avec la Russie

Communiqué de Presse
Vendredi 25 février 2022

Invasion russe de l’Ukraine : la Région Auvergne-Rhône-Alpes doit cesser immédiatement tout partenariat avec la Russie

Vladimir Poutine a décidé de piétiner le droit international et de lancer une invasion de l’Ukraine le 24 février. Le groupe Les Écologistes apporte son soutien au peuple ukrainien et condamne cette attaque. Nous appelons Laurent Wauquiez à cesser sans ambiguïté toute coopération avec la Russie et à soutenir le peuple ukrainien. 

La Russie, pays choyé du vice-président Philippe Meunier depuis 2016

Alors que Vladimir Poutine menaçait déjà d’envahir l’Ukraine et que l’Europe considérait les sanctions économiques à l’encontre de la Russie, Philippe Meunier, vice-président de la Région délégué aux relations internationales, était à Moscou, du 24 au 27 janvier, missionné par le conseil régional au Salon international de l’industrie laitière et de viande. 

Zerrin Bataray, membre de la commission Relations internationales, s’étonne : “Rien n’arrête les affaires, pas même la menace d’une guerre pour la droite “décomplexée” : la même qui suspendait quelques mois auparavant des financements à une université française au nom d’une prétendue lutte contre le prétendu “wokisme” ne trouve rien à redire lorsqu’il s’agit de travailler avec un despote pour qui nos valeurs et nos démocraties sont perçues comme une menace.”

Cette mission à Moscou du vice-président s’inscrit dans une longue série de déplacements depuis 2016. Nous avons dénombré pas moins de 5 missions du vice-président en Russie et 5 rendez-vous avec l’Ambassade de Russie à Paris, au nom de la Région. Le même Philippe Meunier, alors très investi au sein de l’association Dialogue franco-russe présidé par Thierry Mariani, déclarait en 2014 : “En Ukraine, la Russie a été la première à proposer la constitution d’un Etat fédéral. Proposition dédaigneusement rejetée par les Américains, mais dont on perçoit aujourd’hui que c’est l’unique solution. La Russie mériterait d’être mieux entendue. On gagnerait du temps et on éviterait des morts”

La même complaisance est de mise avec des associations peu recommandables en Syrie. Notre groupe demande la fin de toute forme de complaisance avec des régimes autoritaires dans le cadre de la politique internationale de la Région

La Région doit suspendre tout partenariat avec la Russie

De fait, la coopération avec la Russie a été développée plus qu’avec aucun autre pays par cet exécutif, malgré les nombreuses mises en garde et alertes de notre groupe. Malgré les sanctions économiques suite à l’annexion de la Crimée en 2014, l’exécutif régional s’est engagé très régulièrement : Convention de coopération avec la région de Moscou depuis 2018, subventions diverses, chèque export relance, etc. (cf. ci-dessous). 

Notre groupe demande solennellement à Laurent WAUQUIEZ et son exécutif de suspendre officiellement et sans délai toute relation, collaboration, soutien et partenariat, engagés ou projetés avec les autorités russes, ses entreprises et ses diplomates. 

Notre Région doit soutenir le peuple ukrainien

Aujourd’hui, c’est le peuple Ukrainien qui souffre et c’est au sein de notre Europe que la guerre éclate. La démocratie et la paix sont en jeu. L’Union européenne, la France et ses collectivités doivent soutenir l’ensemble des mouvements citoyens ukrainiens mais aussi de la société civile russe qui appellent à la paix.

Le président de région n’a pour l’instant fait aucun commentaire. D’autres régions ont pourtant réagi, et certaines (Centre Val de Loire, Hauts-de-France) ont même illuminé leurs bâtiments aux couleurs de l’Ukraine, comme l’a également fait la Ville de Lyon. 

Nous appelons donc Laurent Wauquiez et son exécutif à soutenir publiquement le peuple ukrainien, à actionner immédiatement le fonds d’urgence à destination de l’Ukraine et à prendre l’engagement d’une aide et d’un accueil au sein de notre région des réfugiés ukrainiens.

Annexe – Liste des engagements de la Région en Russie depuis 2016 : 

  • Une Convention de coopération avec la région de Moscou en 2018 et pour trois ans pour “encourager et accompagner les efforts des acteurs économiques sur une destination clé, tant du point de vue économique et touristique, que technologique, universitaire et scientifique” 
  • Une subvention de 5000€ l’association lyonnaise pour la coopération franco-russe en septembre 2020, alors que l’association avait 9 mois d’existence et qu’elle n’a aucune existence numérique encore aujourd’hui… 
  • L’attribution d’un “Chèque relance export” à 9 entreprises de la région depuis avril 2021
  • Une subvention de 21 360€ en décembre 2021 à Nuclear Valley pour participer au salon ATOMEXPO à Sotchi les 23 et 24 mai prochains. 
  • Une subvention aux actions de la CGPME en Russie (50 000€ en 2016)
  • L’inscription dans les cibles prioritaires d’AuRA Tourisme la Russie (depuis 2018)
  • L’inscription de la Russie comme pays prioritaire pour les activités internationales du réseau RESAGRI

1 réflexion sur “Invasion russe de l’Ukraine : la Région Auvergne-Rhône-Alpes doit cesser immédiatement tout partenariat avec la Russie”

  1. Du coup on en apprend sur les financements de la région …Ces infos et votre position seront relayés je suupose dans la presse et les médias. Merci à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page