Budget 2022 : 7% de coup de rabot par Laurent Wauquiez, les secteurs culturels en danger !

Communiqué de presse 

À Lyon, le 20 novembre 2021

Le groupe Les Écologistes a eu confirmation hier après-midi, par la vice-présidente Sophie ROTKOPF pendant la commission Culture du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, de la décision de Laurent Wauquiez de mettre les budgets culturels au régime sec l’an prochain. C’est même une baisse globale de 7% sur les dépenses de fonctionnement qui serait exigée par le président Wauquiez à l’ensemble de son exécutif pour bâtir le budget 2022. En pleine crise sociale !

La façon de construire ce premier budget de la mandature en dit long sur les priorités politiques, on le sait. Nous sommes intervenu.es lors du débat d’orientation budgétaire pour dénoncer le principe présenté comme “vertueux” des baisses de fonctionnement, alors que cette rigueur aveugle affecte la qualité des services et des activités offerts à nos concitoyennes et concitoyens.  

La casse du tissu associatif régional s’amplifie en pleine crise

Lors du débat d’orientations budgétaires d’octobre, Laurent Wauquiez se targuait d’être à la tête de “la seule Région de France à avoir tenu son budget tout en agissant dans la crise”. En faisant le choix d’une baisse annoncée au budget 2022 de 7% sur toutes les dépenses non obligatoires de la région, la majorité de droite fait le choix d’une action particulière : celle de sacrifier encore un peu plus le secteur associatif d’Auvergne-Rhône-Alpes. 

Axel Marin, coprésident du groupe Les Écologistes et membre de la commission Finances, déclare : “Le mouvement associatif est celui qui s’est le plus impliqué face à la crise sanitaire et qui a en subit le plus les conséquences. Les associations de notre région, qu’il s’agisse des clubs sportifs, des associations environnementales, culturelles, d’action sociale, ou encore d’éducation populaire, ont déjà subi depuis 2015 l’austérité drastique de Laurent Wauquiez, à l’exception notable des associations de chasseurs. Derrière cette décision inique, ce sont des emplois sacrifiés, mais aussi des actions indispensables de solidarité, d’émancipation et d’accompagnement de la transition écologique.” 

La culture toujours plus sacrifiée par la région

Suite à l’alerte de la plateforme du spectacle vivant qui regroupe les 14 organisations professionnelles majeures de ce secteur, les écologistes se sont inquiété.es lors de la commission Culture. Pascale Bonniel Chalier, conseillère régionale membre de la commission Culture, a rappelé : “L.es secteurs artistiques et culturels, notamment dans le domaine du spectacle vivant et du cinéma, ont été durement touchés par la fermeture des établissements : du côté de la diffusion, c’est autant de billetterie et de recettes diverses qui ne sont pas rentrées dans les caisses. Du côté de la production, ce sont de nombreuses ventes, co-productions, tournées et engagements sur les prochaines créations qui ont été annulées, mettant en péril l’emploi. Les salles n’ont pas retrouvé leur fréquentation d’avant la crise, les équipes artistiques connaissent une précarité sans précédent.

La Région s’impose comme une échelle de régulation et de soutien majeure pour les domaines des arts, de la culture et du patrimoine. Une décision de baisse budgétaire de cette ampleur aurait des effets désastreux sur les emplois et sur la vitalité de ce domaine essentiel à nos vies.

Pascale Bonniel Chalier conclut : “Plusieurs collectivités ont fait le choix en 2020 et en 2021 de soutenir le tissu associatif et culturel de leur territoire : on citera en tout premier lieu la Ville de Lyon, si souvent pointé du doigt par Monsieur Wauquiez, qui n’a pas hésité à créer un fonds d’urgence de 4 millions d’euros à l’été 2020. Il a permis aux associations culturelles, aux institutions publiques comme aux artistes de recevoir des soutiens substantiels. Alors que les acteurs culturels jouent leur survie, Laurent Wauquiez compte ses sous”. 

Contact presse : Jérémy Erre  
jeremy@ecologieaura.fr   07 70 70 81 11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page