Cantines des lycées, TER : Laurent Wauquiez sacrifie le pouvoir d’achat des familles de la région

Communiqué de Presse
Jeudi 20 octobre 2022

Cantines des lycées, TER : 

Laurent Wauquiez sacrifie le pouvoir d’achat des familles de la région

Réuni en assemblée plénière, le conseil régional a adopté ce jour le rapport « la Région agit pour ses lycées ». Laurent Wauquiez a rejeté la proposition des écologistes de geler les tarifs des cantines pour l’année scolaire 2022-2023 dans les lycées publics de la région. D’autres collectivités, comme la Région Centre-Val-de-Loire, ont pourtant décidé ce gel des tarifs en prenant en charge le coût de l’inflation. 

L’inflation alimentaire atteint les 10% sur un an d’après l’INSEE. Faute d’action du conseil régional, le coût de la cantine connaîtrait donc inéluctablement une hausse dans les prochains mois et les familles de la région subiront cette hausse. Et faute de tarification sociale toujours rejetée par l’exécutif régional, cette hausse pèsera donc particulièrement sur les familles les plus modestes. 

Demain, ce sera au tour de la commission permanente du conseil régional de probablement acter une hausse des tarifs des TER, de +8% pour les usages occasionnels et +2,95% pour les abonnements, alors même que le service est très dégradé et que les associations manifestaient ce matin devant l’hôtel de région.

Catherine Bony, membre de la commission Lycées, déclare : « Refuser d’accompagner les lycées face à l’inflation alimentaire, c’est acter la hausse des tarifs ou la baisse de la qualité des produits servis. Ce sont les familles précaires qui trinqueront, bien loin des dîners du prince ! »

Cécile Michel, membre de la commission Transports, ajoute : « L’exécutif fait la sourde oreille face aux conditions de transports, n’anticipe pas les achats en trains et répond en augmentant les tarifs des TER.  Partout où cela est possible, les transports en commun sont pourtant bien la meilleure solution pour le climat et le pouvoir d’achat ! À se demander si l’exécutif ne cherche pas à limiter le report modal vers le train, tant il est obnubilé par les routes et la voiture individuelle. »

Fabienne Grébert, présidente du groupe, conclut : « Le président de Région aime expliquer qu’il n’augmente pas les impôts, alors qu’il n’a en réalité que deux faibles leviers : la TICPE et la taxe sur les cartes grises. En revanche, Laurent Wauquiez n’est pas gêné de grever le budget des ménages en laissant les tarifs de la cantine exploser, et en actant demain en commission permanente la hausse des tarifs des TER. »

Contact presse : Enzo Poultreniez – Secrétaire général du groupe : 06 66 53 43 03

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page