Question orale de Fabienne Grébert sur Mont-Blanc Industries

Le 17 novembre dernier, l’assemblée générale extraordinaire de Mont-Blanc Industries s’est vue contrainte de dissoudre l’association. Cette association, créée il y a plus de 15 ans, regroupait 320 adhérents industriels de la Haute-Savoie et accompagnait la mutation technologique, managériale et économique des entreprises, en particulier dans la vallée de l’Arve. Elle avait constitué un réseau d’entreprises labellisées qui s’entraidaient sur les questions d’innovation, de responsabilité sociétale, de management et de pilotage stratégique, pour valoriser le décolletage et l’industrie 4.0 en Haute-Savoie.

Vous avez manifesté votre volonté de retirer votre soutien à cette association, pour concentrer tous vos efforts sur l’antenne départementale d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises. Les chefs d’entreprise n’ont pas adhéré à votre choix. Ils considèrent que les entreprises de la vallée qui bénéficiaient du savoir-faire patiemment accumulé et enrichi par la coopération des adhérents vont prendre 15 ans de retard sur les questions de formation, d’innovation, de partage de connaissances.

Monsieur le Président, nous souhaitons savoir comment vous comptez capitaliser sur le savoir-faire de Mont-Blanc Industries pour faire vivre les acquis de cette association ? 

Quels seront les moyens humains et financiers fléchés pour faire vivre cette initiative et l’élargir à d’autres territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes ? 

Comment stimuler cet écosystème d’entreprises qui n’est pas représenté dans la gouvernance d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises ?

Comment tirer partie du modèle de gouvernance de Mont-Blanc Industries, pour faire évoluer celle d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises et faire émerger des pratiques d’intelligence collective où le partage, la concertation, la co-construction deviennent les ferments de la performance industrielle ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Retour haut de page